Recherche

blogaëlle

Mois

octobre 2012

J’ai tué mon prof

prof

J’ai tué mon prof, de Patrick Mosconi – Syros, collection Mini Syros Polar, 2010.

Présentation de l’éditeur : Julien avait appris le truc dans un film, à la télé : quand on veut quelque chose, il faut y penser très fort, le soir en s’endormant. Il avait pensé très fort que son prof tombait malade. Et crac ! voilà que le prof se met à mourir ! Et que Julien devient un assassin…

Mon avis : Julien pense être responsable de la mort de son professeur. Mais, au détour d’une fausse piste, le lecteur découvre avec lui la drôle de vérité… Judicieux !

Trois fêlés et un pendu

trois

Trois fêlés et un pendu, de Jean-Hugues Oppel – Syros, collection Mini Syros Polar, 2009.

Présentation de l’éditeur : Trois copains, Lucien, Marco et Dédé, font une terrifiante découverte. Lucien conduit en effet ses amis dans une grange abandonnée qui abrite un coffre rempli de lingots d’or ! Sauf que dans la grange, il y a aussi un pendu accroché à une poutre, qui n’a pas l’air vraiment mort…

Mon avis : on suit avec plaisir ces trois copains dans leur aventure. Fascinés par ce fameux trésor, ils se retrouvent confrontés à un vrai-faux pendu un peu farceur, qui va leur jouer un tour. Un peu de suspense et un petite dose d’humour !

Mange tes pâtes !

!Wion?ÃàU0=Ozzzz{{z{{{|||||

Mange tes pâtes !, de Mikaël Ollivier – Thierry Magnier, collection Petite Poche, 2003.

Présentation de l’éditeur : Pourquoi le ciel est bleu ? Pourquoi le soleil se couche le soir ? Pourquoi il fait froid en hiver ?…Emma est le genre d’enfant qui pose des questions à tort et à travers. C’est de son âge ! Sauf quand, après la disparition de son grand-père, elle demande à quoi ça sert, la mort. De quoi donner la migraine à ses parents !

Mon avis : encore un roman court et toujours aussi efficace de la collection Petite Poche, qui permet d’aborder le thème difficile de la mort avec les jeunes lecteurs, et tenter de répondre à toutes leurs questions, qui sont souvent celles que posent Emma.

Des couleurs dans la nuit

nuit

Des couleurs dans la nuit, de Sylvie Deshors – Thierry Magnier, collection Petite Poche, mars 2012.

Présentation de l’éditeur : Dans la nuit noire, un bruit le réveille. Il est seul à la maison, son frère Mut n’est pas dans sa chambre. Alors des images terrifiantes lui viennent. Mais qui donc entre dans la maison à pas de loup ?

Mon avis : Plus de peur que de mal, c’est son frère qui rentre. Le narrateur découvre alors le secret de son grand frère : il sort la nuit pour taguer des murs et rendre ainsi la vie plus colorée. C’est parti pour une initiation à l’art urbain sous la houlette de son ainé.

Anka

anka

Anka, de Guillaume Guéraud – Rouergue, collection doadonoir, janvier 2012.

Présentation de l’éditeur : Marco tire la langue devant ses devoirs de géométrie quand deux agents de police lui annoncent abruptement la mort de sa mère. Il encaisse. Sauf que, moins de cinq minutes plus tard, sa mère rentre à la maison… Ce n’est pas une erreur, ni une histoire de fantôme, c’est juste l’histoire d’un oubli. Anka, vingt-neuf ans, est morte en plein jour dans un parc et personne ne s’en souvient. Marco va combler le vide de sa propre existence en cherchant les traces de cette inconnue. C’est juste l’histoire d’un rapprochement. Entre un adolescent vivant sans repères et une femme morte sans attaches.

Mon avis : Anka est un roman poignant et dur, mais décrivant avec une grande habileté notre société actuelle. Marco semble le seul à ne pas rester indifférent face au drame d’Anka, cette jeune femme sans-papiers. Il fera tout pour reconstituer son histoire, recoller les morceaux d’une existence courte et chaotique. On ressort de ce livre franchement bousculé. A lire absolument !

Brunhilde d’en face

brunhilde

Brunhilde d’en face, d’Ingrid Thobois – Thierry Magnier, collection Petite Poche, mars 2012.

Présentation de l’éditeur : Brunhilde, la petite dernière, est une enfant précoce, très douée à l’école. Quand une deuxième Brunhilde s’installe dans la maison d’en face, elle aussi quatrième fille de la famille, les deux voisines deviennent amies. Mais si elles portent le même prénom, les deux filles sont bien différentes…

Mon avis : Un petit roman savoureux pour les jeunes lecteurs sur la différence, la tolérance, et la force de l’amitié.

Je ne suis pas un serial killer

serial

Je ne suis pas un serial killer, de Dan Wells – Sonatine, 2011.

Présentation de l’éditeur : John Wayne Cleaver est un jeune homme potentiellement dangereux. Très dangereux. Jugez-en plutôt : garçon renfermé, pour ne pas dire sociopathe, il vit au milieu des cadavres à la morgue locale, tenue par sa mère et sa tante, il a une certaine tendance à tuer les animaux et, depuis son plus jeune âge, il nourrit une véritable passion pour les tueurs en série. Ainsi, son destin semble tout tracé. Mais, conscient de son cas et pas spécialement excité à l’idée de devenir un serial killer, John a décidé d’en parler à un psy et de respecter quelques règles très précises. Ne nourrir que des pensées positives à l’égard de ses contemporains. Ne pas s’approcher des animaux. Éviter les scènes de crime. Ce dernier commandement va néanmoins devenir très difficile à suivre lorsqu’on retrouve autour de chez lui plusieurs corps atrocement mutilés. Y aurait-il plus dangereux encore que John dans cette petite ville tranquille ? Aurait-il enfin trouvé un adversaire à sa taille ? Premier volume d’une trilogie consacrée à John Wayne Cleaver, héros au charme irrésistible, Je ne suis pas un serial killer dynamite d’un humour servi très noir tous les clichés du thriller. Avec une intrigue qui surprend en permanence le lecteur, Dan Wells nous tient éveillés jusqu’au bout de la nuit, ce qui reste encore la meilleure façon d’éviter les cauchemars.

Mon avis : c’est avec beaucoup de peine que j’ai réussi à aller jusqu’au bout de ce roman. Je m’attendais à vraiment autre chose qu’un pseudo roman à suspense qui vire maladroitement et grossièrement dans un registre fantastique. Une grande déception, même s’il faut reconnaitre qu’il y a un petit quelque chose pour un premier roman.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :