Recherche

blogaëlle

Mois

janvier 2013

Vanille ou chocolat ?

couv-Vanille-ou-Chocolat

Vanille ou chocolat ?, de Jason Shiga – Cambourakis, aout 2012.

Présentation de l’éditeur : Œuvre hors norme, défiant nos habitudes de lecture, Vanille ou Chocolat ? pousse à l’extrême l’idée du « livre dont vous êtes le héros ». Le lecteur suit les pas – et les choix – du petit Jimmy, confronté à un banal dilemme initial : quel parfum choisir pour sa glace, vanille ou chocolat ? Cette décision précipite un ensemble de conséquences des plus inattendues, qui peuvent aller jusqu’à la pure et simple fin du monde. Jimmy va rencontrer un savant fou, créateur de trois inventions diversement diaboliques – une machine à remonter le temps, un casque permettant de lire dans la mémoire récente de celui qui le porte, un « Killitron » enfin, engin d’anéantissement apocalyptique. Inventions qui permettent de décupler les potentialités narratives en jouant sur les paradoxes temporels, les répétitions, les allers-retours. Au final, Vanille ou Chocolat ? présente 3856 possibilités d’histoires – un record absolu. L’objet est constitué de 80 pages dotées de un à trois onglets, à travers lesquelles on circule en suivant un réseau de « tubes » colorés reliant les cases entre elles : le dispositif interdit tout parcours linéaire. Des codes secrets viennent encore corser l’affaire… Au final, Vanille ou Chocolat ? propose une expérience de lecture pleine de surprises, terriblement excitante, et véritablement plaisante, grâce à l’humour si particulier de Jason Shiga.

Mon avis : cette BD-objet est un ovni, je n’ai jamais rien vu de tel. Un grand bravo à Jason Shiga pour cette prouesse. Je regrette seulement que le (les!) scénario ne soit pas à la hauteur de cette créativité. Dommage. Je me suis amusée à passer de case en case, à suivre le bon tuyau, à découvrir ces planches pétillantes, mais sans jamais avoir été transportée par l’histoire. Je resterai toutefois bien marquée par ce Vanille ou chocolat ? TRÈS original !

vanille3   vanille2vanille-ou-chocolat-page-2

Wonderstruck

wonderstruck

Wonderstruck, de Brian Selznick– Scholastic Press, octobre 2011.

Summary : Ben and Rose secretly wish their lives were different. Ben longs for the father he has never known. Rose dreams of a mysterious actress whose life she chronicles in a scrapbook. When Ben discovers a puzzling clue in his mother’s room and Rose reads an enticing headline in the newspaper, both children set out alone on desperate quests to find what they are missing.

Mon avis : Brian Selznick m’avait époustouflée avec L’Invention d’Hugo Cabret. L’auteur illustre ses propres livres, mais d’une manière qui lui est si propre : texte et images se suivent, se complètent, et racontent une histoire un peu comme un film, avec des effets de zoom grandioses. On retrouve ce dispositif narratif dans Wonderstruck, avec toutefois une nuance, et pas des moindres : l’histoire de Ben est racontée à travers les mots, et celle de Rose par les dessins en noir et blanc de l’auteur. Ces deux histoires à 50 ans d’intervalle sont reliées à bien des égards, les connexions au fil du livre sont délicieuses à découvrir, et les voir se rejoindre à la fin est tout simplement jubilatoire. Wonderstruck est un ouvrage magnifiquement écrit et illustré. La façon dont les histoires se déroulent et s’entrelacent est parfaitement maitrisée. A lire absolument !

Wonderstruck2   WONDERSTRUCK_32   wonderstruck3wonderstruck6   wonderstruck5

Les carnets de Cerise (Tome 1) / BD du mercredi #2

cerise

Les Carnets de Cerise, tome 1 : Le Zoo pétrifié, de Joris Chamblain (scénario) et Aurélie Neyret (dessin) – Soleil Productions, collection Métamorphose, septembre 2012.

Présentation de l’éditeur : Cerise est une petite fille âgée de 11 ans, qui vit seule avec sa mère. Elle rêve de devenir romancière, et a même déjà commencé à écrire ses carnets ! Son sujet favori : les gens, et plus particulièrement, les adultes. Ils sont si compliqués qu’elle souhaiterait mieux les comprendre. Elle adore les observer pour tenter de deviner quels secrets ils dissimulent au fond d’eux. Prenez Michel… Tous les dimanches, ce vieil homme s’engouffre dans la forêt avec de gros pots de peinture à la main. Qu’y fait-il donc toute la journée ? Repeint-il une vieille maison ? Décore-t-il des arbres ? Et pourquoi a-t-il l’air si triste quand il rentre le soir ? Suivez Cerise, pas à pas, dans sa première enquête qui vous mènera au cœur de la forêt, à la découverte d’un lieu fabuleux !

Mon avis : une BD jeunesse surprenante qui mélange plusieurs styles de dessins pour illustrer une très belle histoire et enquête d’une sympathique aventurière répondant au doux prénom de Cerise. De l’amitié, de la poésie, de la délicatesse, un peu d’aventure…, il y a un peu de tout dans ce premier tome des Carnets de Cerise magnifiquement mis en couleur, ce qui annonce de beaux albums à venir.

cerise2   cerise3cerise4

Logo BD Mango Vert
Découvrez les autres BD du mercredi chez Mango !

The fantastic flying books of Mr. Morris Lessmore

william

The Fantastic Flying Books of Mr. Morris Lessmore, de William Joyce – Atheneum Books for Young Readers, 2012.

Summary

Summary : Morris Lessmore loved words. He loved stories. He loved books. But every story has its upsets. Everything in Morris Lessmore’s life, including his own story, is scattered to the winds. But the power of story will save the day.

Mon avis : j’aime particulièrement les histoires au sujet des livres et des bibliothèques. Et cet album ne peut que plaire aux amateurs de livres. L’histoire est simple mais profonde, émouvante, et incroyablement belle. Elle éclaire l’importance de partager de belles histoires avec les autres, et montre le bonheur d’être pris dans une histoire. Les illustrations sont magnifiques, entre les scènes en sépia et celles aux couleurs vives ; elles travaillent de concert avec l’histoire et la mettent en valeur. Un livre précieux qui va trouver une place de choix dans notre bibliothèque !

CIMG0504   CIMG0505   CIMG0507
CIMG0510   CIMG0511
CIMG0514   CIMG0515   CIMG0520

Flotsam

flotsam

Flotsam, de David Wiesner– Clarion Books, 2006.

Résumé : Un enfant observe les animaux de la plage lorsqu’une grosse vague l’arrose entièrement. Le garçon se relève et aperçoit un vieil appareil photo. Il va développer les photos et découvrir un monde englouti inconnu et surprenant.

Mon avis : sur une des photos que ce garçon blondinet fait développer, il y a une petite fille, qui tient dans la main une photo, sur laquelle figure un autre garçon avec une photo dans la main, etc… Déjà émerveillé par les autres photos lui révélant un monde sous-marin des plus magique, cette photo et sa mise en abyme sont encore plus intrigantes. Grâce à sa loupe et son microscope, notre petit blondinet parvient à « voir » le premier enfant photographié. A son tour, il prend la même pose, avant de rendre l’appareil photo à la mer. On se laisse porter par cette belle histoire et ces magnifiques dessins de David Wiesner. Voici un album sans texte qui m’a laissé sans voix. UN GROS COUP DE CŒUR !

CIMG0461   CIMG0465   CIMG0469
CIMG0473   CIMG0474   CIMG0476
CIMG0477   CIMG0481   CIMG0482
CIMG0484   CIMG0490

The house in the night

house

The House in the Night, de Susan Marie Swanson (texte) et Beth Krommes (dessin)– Houghton Mifflin Company, 2008.

Résumé : Voici la clé de la maison. Dans cette maison brille une lumière. Dans cette lumière il y a un lit. Sur ce lit attend un livre. En évoquant des éléments de la vie nocturne à la fois réconfortants et fascinants, une clé, un lit, un livre, la lune, cet album, destiné aux plus petits à l’heure du coucher, leur offre un aspect apaisant de la nuit dans laquelle le sommeil va les entraîner. La poétesse Susan Marie Swanson est l’auteur de nombreux albums pour enfants, dont certains, avant même celui-ci, avaient été primés aux Etats-Unis. Depuis plus de vingt ans, elle écrit des poèmes et en fait écrire par des enfants qu’elle initie à son art. Beth Krommes est l’illustratrice de plusieurs livres déjà distingués par la critique américaine, qui voit en elle l’un des talents les plus sûrs de la nouvelle vague artistique, tout spécialement pour sa mise en images de recueils poétiques. Cet album, Caldecott Medal 2009, en fournit le meilleur exemple.

Mon avis : cet album est une merveille pour les yeux, avec ces dessins essentiellement en noir et blanc, teintés parfois d’une note de jaune pour illustrer la lumière. Un joli voyage dans le monde de la nuit, à feuilleter le soir avant de s’endormir.

CIMG0452 CIMG0453 CIMG0454 CIMG0455 CIMG0456

Don’t Let the Pigeon Drive the Bus

pigeon

Don’t Let the Pigeon Drive the Bus, de Mo Willems – Hyperion Books for Children, 2003.

Résumé : Malgré l’interdiction formelle du chauffeur de bus, le pigeon veut prendre le volant. Il va déployer ses multiples talents de persuasion pour parvenir à ses fins.

Mon avis : attention petits lecteurs, ce pigeon est un filou. Et il fera TOUT pour arriver à son but : conduire ce bus. Méfiance donc, il ne faut pas céder. Le (vrai!) chauffeur du bus vous fait confiance… Un album rigolo qui fait participer le lecteur.

CIMG0443   CIMG0445
CIMG0446   CIMG0447   CIMG0448

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :