marina

Marina, de Carlos Ruiz Zafón – Pocket Jeunesse, 2011.

Au fil d’une promenade dans les vieilles rues de Barcelone, Oscar rencontre la jolie et mystérieuse Marina. Liés par un amour de plus en plus fort, les adolescents n’ont peur de rien, pas même de suivre une femme au comportement bizarre… Qui est-elle ? Pourquoi se rend-elle sur une tombe gravée d’un papillon noir ? Voilà Oscar et Marina lancés dans une aventure inoubliable à travers la ville, pour élucider une énigme vieille de plus de trente ans…

Voulant découvrir la plume de Carlos Ruiz Zafón, j’ai choisi de commencer par Marina, qui semble (selon les critiques que j’avais pu lire) en dessous des autres, mais qui permet cependant de bien s’imprégner de l’ambiance si particulière des romans de cet auteur. Et bien, je crois avoir particulièrement bien apprécié cette atmosphère. Il y avait quelque chose de singulier dans ces pages qui me donnait à voir un film, sombre, en noir et blanc, intriguant, vaporeux. Côté intrigue, l’histoire virant au fantastique m’a un peu déroutée, mais j’ai beaucoup aimé la rencontre entre Oscar et Marina, le lien étrange qui les lia aussitôt, ainsi que l’évolution de leur relation. Je lirai volontiers un autre roman de Carlos Ruiz Zafón, et je pense que je commencerai par L’Ombre du vent

Publicités