sherman4

Sherman, tome 4 : Le piège. Bayreuth, scénario de Stephen Desberg, dessin de Griffo – Éditions du Lombard, collection Troisième vague, 2011.

L’inconnu du téléphone a été très clair : Jay Sherman va payer pour ce qu’il a fait ! Dont acte. Depuis la mort de son fils, le magnat de la finance est en train de tout perdre, pièce par pièce. Et, à présent, « ils » tiennent sa fille, Jeannie, dont il n’a plus de nouvelles depuis des années. Un lourd secret de plus dans le passé d’un homme qui semble n’avoir vécu que pour accumuler les ennemis. S’il veut sauver sa fille, Jay n’a plus le choix : il va lui falloir avouer les pages les plus controversées de son histoire, de New York au Berlin des années 30. Et surtout, se souvenir de cette funeste voix… qu’il ne connaît que trop bien !

Ce tome 4 nous transporte dans une partie noire de notre Histoire, avec les liens dangereusement étroits qu’entretenait indirectement (ou pas…) Sherman avec le nazisme montant de l’époque, et le pouvoir grandissant du IIIème Reich. Finance et politique se mêlent sur fond de guerre. On découvre aussi la fille de Sherman, Jeannie, qui prend une place de plus en plus importante dans l’intrigue. J’ai trouvé ce tome bien plus sombre que les précédents, et pas seulement du fait du contexte historique. Mais l’intrigue se précise et je suis impatiente d’en connaitre le dénouement !

    sherman4p1   sherman4p2

Publicités