apprenti

 

L’apprenti épouvanteur (tome 1), de Joseph Delaney – Bayard Jeunesse, 2005.

 

 » L’Epouvanteur a eu de nombreux apprentis, me dit maman. Mais peu ont achevé leur formation. Et ceux qui y sont parvenus sont loin d’être à la hauteur. Ils sont fragiles, veules ou lâches. Ils se font payer fort cher de bien maigres services. Il ne reste que toi, mon fils. Tu es notre dernière chance, notre dernier espoir. Il faut que quelqu’un le fasse. Il faut que quelqu’un se dresse contre les forces obscures. Tu es le seul qui en soit capable.  » Thomas Ward, le septième fils d’un septième fils, devient l’apprenti de l’Epouvanteur du comté. Son maître est très exigeant. Thomas doit apprendre à tenir les spectres à distance, à entraver les gobelins, à empêcher les sorcières de nuire… Cependant, il libère involontairement Mère Malkin, la sorcière la plus maléfique qui soit, et l’horreur commence…

 

Je ne sais pas pourquoi, mais je n’ai vraiment pas accroché. J’ai survolé les trois derniers chapitres pour finir ce roman au plus vite (ce que je fais très rarement), comme pour m’en débarrasser. Ma curiosité n’a pas été assez éveillée pour prolonger avec le tome 2. Du moins pour le moment. Si un jour mes enfants se lancent dans la lecture de cette série, j’y reviendrai peut-être…

Publicités