cezembre

Saint Malo, août 1944 : alors que gronde la rumeur du débarquement américain, dont les troupes avancent inexorablement, combattant une armée allemande de plus en plus proche de la débâcle, le jeune Erwan, 18 ans, ronge son frein. Témoin de la mort de son père et de son oncle, victimes de soldats allemands, il rêve de rejoindre la résistance alors que couve le combat pour la libération de la cité. Seule la volonté de son grand-père, farouchement opposé à le voir risquer sa vie, le retient de franchir le pas. Mais lorsque l’un de ses meilleurs amis se fait tuer après être tombé dans une embuscade allemande, et qu’il apparaît que le responsable direct n’est autre qu’un de leurs amis d’enfance, il décide de se jeter dans la mêlée, à la veille de la bataille qui décidera du sort de Saint-Malo, et de sa libération. Un récit de guerre qui s’intéresse à un épisode intense et décisif de la libération, à travers la destinée de quatre adolescents pris dans le chaos de la guerre.

 

Je me suis lancée dans la lecture de ce premier tome (pour lequel je me souviens avoir totalement craquée en librairie sur sa couverture), en sachant que je faisais une belle erreur, car je n’ai pas la deuxième partie… Mais mon stock de « bd à lire » s’amenuise, et je me suis promise de ne rien acheter avant de les avoir toutes lues ! et donc je me retrouve dans de drôles de situations, comme lire un tome sans avoir la suite (ce qui est rarement mon habitude). bref, tout cela pour dire que je vais devoir patienter avant de retrouver ewan et tous ces personnages attachants, cette intrigue passionnante, cette histoire de saint-malo sous occupation allemande, et ce graphisme travaillé, ce dessin précis, ces couleurs ! J’ai tout aimé dans cézembre, et pas seulement parce que je suis bretonne ! un véritable coup de cœur, dès le premier tome !

 

 

 

 

Publicités