coralineCoraline vient d’emménager dans une étrange maison et, comme ses parents n’ont pas le temps de s’occuper d’elle, elle décide de jouer les exploratrices. Ouvrant une porte condamnée, elle pénètre dans un appartement identique au sien. Identique, et pourtant…

Au début de ce roman, tout se passe bien. on est comme dans un doux rêve. Puis, peu à peu, les choses se compliquent pour coraline, et au fil des pages on passe doucement du rêve au cauchemar. L’atmosphère se trouble et s’assombrit, la peur du noir, celle de l’abandon apparaissent, et l’on se met alors à osciller entre l’étrange et le merveilleux. Mais Coraline c’est aussi Un petit livre qui relève du conte initiatique, où l’on apprend à apprécier ce que l’on a sous les yeux, sans vouloir chercher toujours mieux ailleurs.
Publicités