georgesLe jour où Georges rencontre ses nouveaux voisins – la jeune Annie et son scientifique de père, Éric – il est loin d’imaginer ce qu’il va vivre. Le garçon découvre chez eux un secret qui va bouleverser sa vision du monde… Éric possède Cosmos, l’ordinateur le plus perfectionné qui soit, dont la super-intelligence peut projeter Georges et ses amis aux quatre coins de l’Univers ! Alors, explorer l’immensité de l’espace, frôler des planètes, traverser une tempête d’astéroïdes devient un jeu d’enfant… Hélas, quelqu’un nourrit de sombres projets pour Cosmos ! Et, quand on sait qu’il n’y a rien de plus dangereux dans l’espace qu’un trou noir, Georges et Éric ont bien du souci à se faire…

Ah, l’univers… Depuis toujours, l’univers me fascine. A chaque fois que je commence à penser à ce qui entoure notre petite planète bleue, à toute cette immensité et les nombreuses questions qu’elle soulève, à la notion d’infini, aux trous noirs, et que sais-je encore, cela me donne vraiment le vertige. Ce sujet m’intrigue, me fascine, et m’effraie à la fois, car il renvoie aussi tout simplement à la vie et à notre existence. Mes enfants me posent de plus en plus de questions sur tout cela. Pas encore lu, mais présent dans notre bibliothèque familiale, j’ai eu envie de lire ce fameux Georges et les secrets de l’univers, pour mieux le conseiller ensuite à mon fils (pour commencer), et puis aussi parce que le sujet me plaisait. Ce roman, dont l’intrigue est vraiment légère (du point de vue d’un adulte…), a comme principal atout sa très bonne vulgarisation scientifique de l’univers. N’ayant jamais réussi à terminer Une brève histoire du temps de Monsieur Hawking, je me console ainsi avec ce petit roman écrit avec sa fille…
Publicités