PARS_AVEC_LUI_couv.inddIl y a Roméo, pompier professionnel qui chute très gravement en sauvant la vie d’un enfant. Il y a Juliette, l’infirmière du service de réa où il va tenter de recoller les mille morceaux de son corps et de son coeur. Ils souffrent tous les deux. Roméo de ne plus pouvoir s’occuper de Vanessa, sa petite soeur adolescente, rebelle et fragile. Juliette, d’éprouver des difficultés à concevoir un enfant, dont le désir est plus fort que tout, malgré un compagnon humiliant et violent. Il y a aussi Guillaume, un collègue infirmier en quête d’équilibre. Et puis Malou, la grand-mère de Juliette, qui, à quatre vingt- quatre ans, ne croit plus au hasard depuis bien longtemps. Cette rencontre accidentelle pourrait bien bouleverser le destin de tous ces personnages dont les chemins se croisent et s’éloignent sans jamais se perdre. Puisque c’est d’amour dont il s’agit. Une histoire de vie où des personnages d’une extrême vérité cherchent à se délivrer d’un passé douloureux, trouvent dans le présent et les liens humains les remèdes aux peines de l’existence, et nous enseignent qu’être heureux, c’est regarder où l’on va, et non d’où l’on vient.

Merci beaucoup Caroline pour ce livre-cadeau !

Ce roman ressemble à un roman de Gavalda (notamment Ensemble c’est tout), avec une touche plus dure de par les thèmes abordés : les violences conjugales (Laurent est un mec odieux), le harcèlement moral, les accidents, les difficultés à avoir un enfant, les traitements, les fausses couches… Mais pour moi c’est un gros coup de cœur tout de même. J’ai certes déjà lu ce genre de roman, ce genre d’histoire avec des personnages perdus, au bout du bout, que l’on regarde de loin chuter encore un peu plus, puis se relever finalement. Ce genre de roman avec des personnages auxquels on s’attache immédiatement et qui cumulent les difficultés, les obstacles, les problèmes, les combats à mener. Je pensais très souvent à eux quand je ne lisais pas, et cela ne m’est pas arrivé à ce point depuis longtemps. On peut trouver parfois que l’auteur en fait trop, que le sort s’acharne de manière démesurée et écœurante sur les personnages. Parfois on s’attend même à certaines réactions, à certains évènements dans les pages suivantes, et tout se passe bien comme on l’avait pressenti. Mais, malgré tout, j’ai lu, j’ai bu chaque mot, chaque phrase de ce roman qui nous décrit des existences bousculées, malmenées. Un grand roman qui donne encore plus envie de profiter de chaque instant. A lire absolument !

« Si on ne peut pas revenir en arrière, on peut au moins composer avec le présent pour que les instants suivants soient meilleurs. » (p.348)

Publicités