Recherche

blogaëlle

Mois

février 2015

Sept psychopathes, de Fabien Vehlmann (scénario) et Sean Phillips (dessin) – Delcourt, 2007.

sept

Londres,1941. Un colonel de l’armée anglaise reçoit une proposition hors du commun : recruter 7 détraqués, choisis parmi les pensionnaires des asiles psychiatriques, pour former un commando chargé d’assassiner Hitler ! Ces psychopathes sont si imprévisibles, leurs raisonnements si déroutants, que l’ennemi ne parviendra jamais à anticiper leurs agissements ou leur tactique. Winston Churchill en personne ayant donné son accord, le groupe est parachuté sans délai au-dessus de l’Allemagne…

 

La série des 7 est une série originale, (mais elle n’est pas/plus la seule) qui propose à chaque tome un scénariste et un dessinateur différents. Je viens d’en lire le premier tome de la première saison. Bilan : bof bof. L’idée de recruter des personnes bien tarées pour aller zigouiller Hitler était bonne. Le fait que les choses ne se passent pas comme prévu avec ces 7 psychopathes, aussi. Mais je trouve que le scénario est relativement léger toutefois, on survole un peu tout : l’Histoire, l’histoire, les personnages. Le dénouement est un peu surprenant (et surtout flippant), mais pour le reste rien de particulier qui me restera en mémoire longtemps. Côté dessin, je n’ai pas aimé, mise à part la colorisation.

  sept19

sept23

sept25

Publicités

Les Quatre de Baker Street (tomes 1 & 2), de J. B. Djian, Olivier Legrand (scénario) et David Etien (dessin) – Vents d’Ouest, 2009-2010.

quatre1 quatre2

Tome 1 : Billy, Charlie et Black Tom sont inséparables. Et pour cause : impossible de survivre seul dans l’East End londonien, peuplé de faux mendiants, de vrais ruffians et de franches canailles ! Heureusement, les trois amis peuvent compter sur la protection d’un certain Sherlock Holmes, pour lequel ils font parfois office d’espions des rues… Mais lorsque la fiancée de Black Tom est kidnappée sous leurs yeux, nos héros vont devoir mettre au plus vite à profit les leçons de leur mentor pour la retrouver saine et sauve… en s’adjoignant les services d’un quatrième larron pour le moins inattendu. Place aux Quatre de Baker Street, la plus jeune équipe de détectives de l’époque victorienne !

Tome 2 : Londres, 1890. Billy, l’apprenti détective, Charlie, la petite fille grimée en garçon, et Black Tom le monte-en-l’air sont trois gamins des rues unis par une solide amitié. Accompagnés du matou Watson, ils arpentent les bas-fonds de l’East End, menant enquêtes, filatures et autres missions de confiance pour le compte d’un certain… Sherlock Holmes. Ce nouvel opus voit nos héros se mêler d’une ténébreuse affaire impliquant des révolutionnaires russes exilés à Londres et la police secrète du Tsar… Nos protagonistes vont avoir fort à faire pour déjouer machinations, trahisons et mauvais coups…

 

Dans ma PAL de BD, j’avais ces deux premiers tomes de la série Les Quatre de Baker Street. Je me souviens de les avoir acheté par envie de suivre les aventures de ces jeunes détectives en herbe, sous la houlette de Sherlock Holmes, le tout dans un contexte victorien. Hélas, je n’ai pas assez apprécié ces deux histoires pour avoir envie de poursuivre cette série. Les scénarios sont bons, les personnages un peu attachants. Mais les dénouements sont un peu trop rapides à mon goût, et je n’ai pas aimé plus que cela les dessins. Je m’arrête donc au tome 2 avec regret…

  quater1_6

quatre1_13

quater2_3

quatre2_6

Mathilde (tomes 3 & 4), de Jenny (dessin) et Alexis Coridun (scénario) – Delcourt, 2010-2011.

mathilde3 mathilde4

Tome 3 : Mathilde sombre. Elle ne se remet pas d’avoir vu Julien dans les bras d’une autre. Difficile de tourner la page de son premier amour ! Mathilde se renferme jusqu’à ce que Paul Duval vienne frapper à sa porte. Il la console et surtout l’encourage à reprendre son roman… Après le temps des larmes, viendrait-il enfin le temps des sourires, le temps des fleurs, la promesse d’une vie heureuse ?

Tome 4 : Mathilde et Paul sont désormais mari et femme, mais les jeunes mariés déchantent bien vite. La famille de Paul s’insurge contre le mariage de leur fils avec une femme si jeune qu’il vient à peine de rencontrer. À cette occasion, Mathilde en apprend davantage sur le passé de son époux. Ce qu’elle va découvrir ne va pas la rassurer. C’est également le moment que Sacha choisit pour refaire surface.

 

J’avais commencé cette série en 2010 en lisant les deux premiers tomes. Je m’y replonge finalement maintenant (mais il me manque le dernier tome…). Ma motivation première est de sortir cette série de ma PAL, car l’histoire est vraiment très et trop chick lit pour moi. Une série qui se lit sans rien en attendre, mais dont j’aime la colorisation.

  mathilde304

mathilde305

 MATHILDE 04_INTcs4.inddMATHILDE 04_INTcs4.indd

Le retour à la terre (tome 1 : La vraie vie), de Jean-Yves Ferri (scénario) et Manu Larcenet (dessin) – Dargaud, 2011.

retour1couv

Que se passe-t-il lorsqu’un natif de Juvisy, riante bourgade de la banlieue parisienne, part s’installer à la campagne au milieu des veaux, vaches, cochons ? Au minimum, un énorme choc culturel. Il faut apprendre à parler le patois, découvrir les effets de l’alcool local et surtout se désintoxiquer du périf.

 

Ne voulant pas rester sur un avis un peu négatif après avoir lu le tome 1 du Combat ordinaire, je viens de lire une nouvelle BD dessinée par Manu Larcenet. Ce tome 1 m’a plu. J’ai aimé le thème (quitter la ville pour aller habiter à la campagne) et ces petites scènettes du nouveau quotidien de Manu et Mariette fraîchement installés. On sourit et on rit souvent, les personnages (surtout ceux du village !) sont loufoques.

  retour

retour2

22

Smile, de Raina Telgemeier – Scholastic, 2010.

 smile

Raina just wants to be a normal sixth grader. But one night she trips and falls, severely injuring her two front teeth. What follows is a long and frustrating journey with on-again, off-again braces, surgery, embarrassing headgear, and even a retainer with fake teeth attached. And on top of all that, there’s still more: a major earthquake, boy confusion, and friends who turn out to be not so friendly.

Un roman graphique et autobiographique, qui parle essentiellement de l’adolescence, avec notamment la recherche d’identité du personnage principal, Raina. Elle cherche sa place, se demande si elle doit changer pour garder ses ami(e)s, ou rester fidèle à elle-même au risque de les perdre. C’est aussi l’heure des premiers émois amoureux. Et pour Raina, comme de nombreux adolescents, cette période charnière de la vie passera aussi par la case orthodontie. Pour la jeune fille, cette étape sera plus longue et plus difficile après sa chute et la perte de ses deux dents. Mais on suit son parcours et ses nombreuses visites chez les spécialistes dentaires avec une certaine compassion. Le dessin est assez simpliste, mais les planches colorées illustrent très bien l’histoire. Même si cette BD est très axée sur les dents, j’ai passé un bon moment, et j’ai très envie de lire les autres livres de Raina Telgemeier.

6

39

80

Supplément d’âme, d’Alain Kokor – Futuropolis, 2012.

ame

À Dublin, tous les jours, un homme à l’allure rondouillarde et anodine, traverse la ville pour se rendre sur le port et toujours s’installer au bout d’un quai, pour tranquillement déjeuner. Il fait tout pour passer inaperçu. Nul ne sait qui il est, mais pourtant tout le monde l’épie. Pour les uns, il est muet, pour d’autres, c’est un auteur qui prépare un ouvrage sur la vie des mouettes ou des poissons, voire sur l’origine des espèces. Pour Willie, artiste en mal d’amour, c’est son modèle anonyme, qu’elle façonne en grand oiseau, avant de déposer incognito ses sculptures dans la ville. Et pour nombre de personnes, qui travaillent dans l’énorme immeuble vitré, situé en face du quai, il est celui qui règle leurs vies à l’heure du lunch, et leur donne l’occasion de parier entre collègues sur l’heure exacte de son d’arrivée. Ils sont très nombreux à s’être attachés à cette figure familière. Personne ne sait non plus que cet homme, sans le faire exprès, via quelque réseau social sur Internet a provoqué, grâce aux rêves, la paix dans le monde. Mais un jour, il ne vient pas déjeuner. La stupéfaction, puis l’inquiétude pousse tout un chacun, à commencer par Willie, à se rendre au bout du quai…Comment la vie de dizaines de personnes peut-elle être bouleversée par la disparition d’un seul homme ? Comment cette disparition peut-elle provoquer une belle rencontre amoureuse ?

J’ai le désagréable sentiment d’être passée à côté de cette BD. Peut-être trop de poésie et d’onirisme pour moi. Côté planches, j’ai moyennement aimé le dessin et la colorisation. Une BD intrigante mais que je vais vite oublier…

11

18

41

Bifteck, de Martin Provost – Phébus, 2010.

 bifteck

Chez Plomeur, à Quimper, on est boucher de père en fils. En pleine Première Guerre mondiale, le tout jeune André se découvre un don pour faire « chanter la chair » – et pas n’importe laquelle : celle des femmes, dont la file s’allonge devant la boucherie… Leurs hommes partis au front, celles-ci comptent sur André pour goûter au plaisir suprême. Hélas, le conflit touche à sa fin et les maris reviennent. Un matin, le boucher trouve sur le pas de sa porte un bébé gazouillant dans un panier en osier, puis un deuxième, un troisième… Du jour au lendemain, le voilà père de sept enfants, et poursuivi par un époux jaloux décidé à lui faire la peau. Avec la chair de sa chair, André s’enfuit à Concarneau et affrète un bateau. Direction l’Amérique !

Un petit roman loufoque mais plein de douceur, qui se lit comme une fable. De boucher, André devient père, LE père, celui de sept enfants, que les mères ont abandonnés devant la boucherie paternelle. Loin de prendre la fuite, perdre la tête ou être dépassé, André va au contraire garder tous ses rejetons, et découvrir un peu plus tous les jours le sentiment d’être père, les joies et les richesses de la paternité, et commencer avec eux un voyage quasi initiatique. Les péripéties sont nombreuses, le chemin agité, on sourit souvent, on s’étonne aussi. Mais c’est un bien joli voyage ! A lire absolument.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :