danse

La vie nous rattrape souvent au moment où l’on s’y attend le moins. Pour Pierre-Marie, romancier à succès (mais qui n’écrit plus), la surprise arrive par la poste, sous la forme d’un mystérieux paquet expédié par une lectrice. Mais pas n’importe quelle lectrice ! Adeline Parmelan, « grande, grosse, brune », pourrait devenir son cauchemar… Au lieu de quoi, ils deviennent peu à peu indispensables l’un à l’autre. Jusqu’au moment où le paquet révèlera son contenu, et ses secrets.

J’attendais beaucoup de ce roman écrit par deux grandes plumes, deux virtuoses de la littérature jeunesse. J’en attendais trop. Et est arrivé ce qui devait arriver : je suis relativement déçue par cette lecture. Ou plutôt déroutée, car je ne pensais pas que j’allais lire une romance née d’une correspondance entre les deux personnages principaux. Ce roman se lit bien, les auteurs sont à la hauteur en ce qui concerne l’écriture, qui est fluide et pleine de petits mots savoureux. Ces échanges de mails sont riches, ils ressemblent à de réelles lettres manuscrites. Il y par-ci par-là des longueurs, mais on patiente en lisant d’un oeil comme on peut écouter parfois d’une oreille. Mais, au final, ce ne fût pour moi rien de plus qu’une pseudo romance. Je me suis doutée de ce qui allait se produire, j’ai vu le dénouement arriver ; les mails m’ont semblé au fil des pages de moins en moins percutants, j’ai ressenti comme une désagréable lassitude qui s’installait. Mais cela reste un petit roman agréable à lire pendant les vacances.

Publicités