Recherche

blogaëlle

Mois

juin 2016

L’ogre bouquiniste, de Janine Teisson et Clotilde Perrin – Gallimard Jeunesse, collection premières lectures, 2012.

ogre

En se rendant à la librairie L’ ogre bouquiniste, mademoiselle Rosalie et ses dix élèves ne se doutaient pas que l’après-midi serait si mouvementé…

Poussez la porte de la librairie de monsieur l’ogre, et vous aller faire un joli voyage qui vous mènera littéralement dans les livres, comme les élèves de la classe de mademoiselle Rosalie. Une belle histoire servie par des illustrations colorées et agréables.

Publicités

Saga #1, de Brian K. Vaughan et Fiona Staples – Image, 2015.

saga

When two soldiers from opposite sides of a never-ending galactic war fall in love, they risk everything to bring a fragile new life into a dangerous old universe. From bestselling writer Brian K. Vaughan, Saga is the sweeping tale of one young family fighting to find their place in the worlds. Fantasy and science fiction are wed like never before in this sexy, subversive drama for adults.

Malgré des dessins pas du tout à mon goût (mais une excellente colorisation), j’ai relativement bien accroché à cette intrigue riche, très riche, au mélange savoureux de fantasy et de science-fiction, et servie par une imagination débordante du scénariste. Cela annonce des volumes prometteurs !

saga1

Géant, de Jo Hoestlandt – Magnard Jeunesse, 2014.

geant

Cette histoire commence dans les marais, entre la terre et l’eau. Montés sur des échasses, Louis et Martin, son père, sont bergers. Tels les derniers géants, ils veillent sur leur troupeau. Mais à la mort de Martin, Louis et sa mère s’installent en ville. Il faut gagner de l’argent, aller à l’école, se faire de nouveaux copains, apprendre la bagarre et comprendre les filles, en particulier : Sofia. Elle vit avec son père et sa petite sœur Maria, qui ne parle pas. Et cette fille-là, elle est spéciale et spécialement drôle. Coup de chance, c’est sa voisine !

Un petit roman sur le deuil, donc un peu triste et mélancolique, mais avec une légère note poétique et surtout un fil d’espoir qui grandit au fil des pages. L’avenir de Louis, bien sombre à ses yeux au début, après la mort brutale de son père, s’éclaircit en rencontrant ses voisins et l’amitié, l’humour, le théâtre ! La colère et la tristesse font progressivement place à la reconstruction, à la joie de vivre, au bonheur tout simplement. Une jolie leçon de vie !

Deux familles pour Lulu, d’Agnès Lacor – Bayard Jeunesse, 2014.

lulu

 » Le ciel est vert, et je déteste le vert. On dirait l’immonde soupe de brocolis de Madame Grandet. Alors forcément, c’est une mauvaise journée. Une femme ouvre la porte, et je n’ai pas assez d’yeux pour la regarder d’un seul coup : cent kilos !  » Quand Lulu découvre sa nouvelle famille d’accueil, il est effondré ! Dans l’appartement, ça pue le chou et la déco est horrible ! Comment va-t-il pouvoir vivre dans un endroit pareil ? Lulu songe déjà à s’enfuir…

Lecture conseillée par mon fils, pour mon plus grand plaisir : plaisir de partager autour de la lecture avec lui, et plaisir lors de cette lecture. Que demander de plus ? Deux familles pour Lulu est un très joli roman sur le placement en famille d’accueil et le lien précieux que l’enfant placé doit garder avec ses parents, ici avec sa mère. Un jour, Lulu pose ses petites valises dans la chaleureuse et aimante maison de Monique et Jean-Michel. Contre toute attente, il va y trouver sa place, mais aussi l’amitié, le soutien, l’attention et l’affection qu’il recherchait tant, tout en préservant une relation forte avec sa mère. Les personnages rencontrés dans ce petit roman sont très attachants. Et on les quitte avec regret.

Amulet #6 : Escape from Lucien, de Kazu Kibuishi – Scholastic, 2014.

amulet

Navin and his classmates journey to Lucien, a city ravaged by war and plagued by mysterious creatures, where they search for a beacon essential to their fight against the Elf King. Meanwhile, Emily heads back into the Void with Max, one of the Elf King’s loyal followers, where she learns his darkest secrets. The stakes, for both Emily and Navin, are higher than ever.

Toujours séduite en lisant un tome d’Amulet. Quel bonheur pour les yeux de lire, de regarder ces magnifiques pages. Mais le scénario m’a paru un peu alourdi par quelques longueurs, et j’ai le sentiment que la quête avance assez lentement. Je poursuivrai tout de même avec le tome 7 !

9780545433150

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :