geant

Cette histoire commence dans les marais, entre la terre et l’eau. Montés sur des échasses, Louis et Martin, son père, sont bergers. Tels les derniers géants, ils veillent sur leur troupeau. Mais à la mort de Martin, Louis et sa mère s’installent en ville. Il faut gagner de l’argent, aller à l’école, se faire de nouveaux copains, apprendre la bagarre et comprendre les filles, en particulier : Sofia. Elle vit avec son père et sa petite sœur Maria, qui ne parle pas. Et cette fille-là, elle est spéciale et spécialement drôle. Coup de chance, c’est sa voisine !

Un petit roman sur le deuil, donc un peu triste et mélancolique, mais avec une légère note poétique et surtout un fil d’espoir qui grandit au fil des pages. L’avenir de Louis, bien sombre à ses yeux au début, après la mort brutale de son père, s’éclaircit en rencontrant ses voisins et l’amitié, l’humour, le théâtre ! La colère et la tristesse font progressivement place à la reconstruction, à la joie de vivre, au bonheur tout simplement. Une jolie leçon de vie !

Publicités