Recherche

blogaëlle

Mois

juillet 2016

La fille qui n’aimait pas les fins, de Yaël Hassan et Matt7ieu Radenac – Syros, 2013.

fille

Maya est une amoureuse des livres. Elle en a déjà cent trente-quatre ! Sa mère, qui ne peut pas lui acheter tous les livres de la terre, l’inscrit contre son gré à la bibliothèque. Dans ce lieu paisible et studieux, Maya va faire la rencontre d’un vieux monsieur plein de fantaisie, qui l’intrigue beaucoup et dont elle se sent proche. Qui est réellement le mystérieux Manuelo ? La plus belle des surprises est au bout de l’histoire…

Mon fils a lu ce livre pendant son année de CM2, sa classe participant au Prix des Incorruptibles 2014/2015. Il a tellement aimé ce roman, qu’il a voulu l’acheter pour le relire, et le relire encore. Comme il m’en a tant et si bien parlé, je ne pouvais pas passer à côté de cette lecture. Et, une fois de plus, je suis une maman heureuse de partager ces moments de lecture avec mon ado en devenir, et partager aussi des coups de coeur lecture ! Il y a tant de choses dans ce roman : des livres, une bibliothèque, des secrets, du mystère, des liens forts qui se créent entre deux personnages qui se retrouvent, l’évocation du deuil, la reconstruction, une petit dose de pardon, beaucoup d’humanité, des personnages attachants, … Une très belle histoire, une très belle écriture. Mon fils et moi vous recommandons vivement ce roman !

Lauréat du 26ème Prix des Incorruptibles (2014/2015).

Publicités

Une autre vie, de S. J. Watson – Sonatine, 2015.

autre

Femme au foyer, Julia mène une vie bien rangée à Londres avec son mari et son fils. Lorsqu’elle apprend la mort de sa jeune sœur, Kate, victime d’une agression à Paris, près du canal de l’Ourcq, elle est sous le choc. Les deux sœurs, dont les relations n’ont jamais été faciles, s’étaient perdues de vue. Ne parvenant pas à faire son deuil, Julia décide d’aller à Paris afin d’en savoir plus sur la vie que menait Kate. Là, elle apprend que cette dernière fréquentait assidûment les sites de rencontre en ligne. Le doute s’insinue alors dans son esprit : et si la mort de sa sœur n’était pas due à une simple agression mais à une mauvaise rencontre ? Ne pouvant se débarrasser de cette idée obsédante, Julia décide de se faire passer pour Kate sur le site Internet d’escorts que celle-ci utilisait. Mais, à l’âge des bilans, des remises en question, des ambitions laissées derrière elle, Julia ne réalise pas qu’elle est en train de jouer un jeu dangereux à double titre. Si elle a en effet raison sur les circonstances de la mort de sa sœur, elle prend tous les risques. Et en goûtant à une autre vie, plus excitante, que va-t-il rester de la sienne ?

Quand on a découvert et adoré un auteur après la lecture de son premier roman, on ne peut pas ne pas lire son deuxième roman. Mais on est tiraillé entre l’envie de s’y plonger et la peur d’être déçu par ce nouvel opus. J’ai lu Avant aller dormir il y a quatre ans, et j’en garde encore un très bon et vif souvenir, même bien plus qu’un souvenir. Si j’ai mis un petit moment avant d’ouvrir et commencer à lire les pages de ce roman, Une autre vie, c’est que je voulais rester sur cette bonne impression, sur cette sensation si particulière. Pourtant, ma curiosité a été plus forte. Et, comme je le craignais et m’y attendais un peu, mais sans aller jusqu’à la déception et encore moins l’ennui, ce deuxième roman est pour moi un peu en-dessous du premier. J’y ai retrouvé le même mécanisme du thriller psychologique typique de cet auteur, mais la surprise ne fut pas au rendez-vous. Un thriller efficace mais sans trop de saveur, avec une fin décevante, voire bâclée.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :