Recherche

blogaëlle

Mois

novembre 2016

Mes lectures inachevées #2

Voici ma petite liste du mois, celle des livres que j’ai refermés définitivement avant la fin, mais dont j’ai tout de même envie de garder une petite trace…

 

a-wrinkle-in-time

The world already knows Meg and Charles Wallace Murry, Calvin O’Keefe, and the three Mrs–Who, Whatsit, and Which–the memorable and wonderful characters who fight off a dark force and save our universe in the Newbery award-winning classic A Wrinkle in Time. But in 50 years of publication, the book has never been illustrated.  Now, Hope Larson takes the classic story to a new level with her vividly imagined interpretations of tessering and favorite characters like the Happy Medium and Aunt Beast. Perfect for old fans and winning over new ones, this graphic novel adaptation is a must-read. 

Lu : 240/392 pages

 

 

9782226192103

Je suis en train de descendre l’escalier du lycée et la seconde d’après, je tombe la tête la première. Quatre années de ma vie s’effacent et à mon réveil à l’hôpital, James Larkin me sourit. Il sent la fumée de cigarette, les draps fraîchement lavés, laissés à sécher au soleil. Evidemment je tombe folle amoureuse. Je nage dans un brouillard heureux. Mais la vie ne peut pas continuer comme ça. Amnésique ou pas, il faut que je sache quel genre de fille j’étais avant. Je me lance alors dans une enquête sur moi-même. Qui es-tu vraiment Naomi Porter? 
Gabrielle Zevin nous offre un roman lumineux, hanté par la grâce de deux personnages qui oscillent entre inquiétudes; espoirs et une chasse au bonheur digne des plus grands écrivains.

Lu : 135/315 pages

 

 

41nik58fkpl-_sx307_bo1204203200_

Charles Balanda, 47 ans, architecte à Paris, apprend incidemment la mort d’une femme qu’il a connue quand il était enfant, et adolescent. Il déchire la lettre et la jette dans la poubelle de la cuisine. Quand il relève son pied de la pédale et que le couvercle retombe, clac, il a l’impression d’avoir refermé, à temps, une espèce de boîte de Pandore, et, puisqu’il est devant l’évier, s’asperge le visage en gémissant. Retourne ensuite vers les autres. Vers la vie. Se sent mieux déjà. « Allez… C’est fini. C’est fini, tu comprends ? «  Le problème, c’est que non, il ne comprend pas. Et il n’y retourne pas, vers la vie. Il perd l’appétit, le sommeil, abandonne plans et projets et va essayer de comprendre pourquoi tout se fissure en lui. Et autour de lui. Commence alors un long travail de deuil au bout duquel il est obligé de se rendre à l’évidence : l’échelle de cette vie-ci est illisible et il faut tout rebâtir.

Lu : 84/635 pages

Adventure Time : Marceline Gone Adrift, de Meredith Gran (scénario) et Carey Pietsch (dessins) – KaBOOM, 2015.

49a2e5082943ea2b5ea80c07d7d4a4df_xl

Marceline is on a rampage for mysterious reasons, and the kingdom of Ooo is desperately scrambling to stop her. In trying to save both Ooo and Marceline herself, Princess Bubblegum accidentally propels Marceline into the farthest reaches of space…and strips her of her powers! Guilt-ridden, Princess Bubblegum sets off on a space rescue that’ll test the power of her mind…as well as the power of friendship.

C’est une histoire d’amitié, entre Marceline et Princess Bubblegum. C’est assez léger à mon goût. J’ai surtout apprécié tourner les pages de ce comics hyper coloré, et j’avais souvent l’impression agréable de tenir des bonbons acidulés entre les mains.

kaboom_marceline_gone_adrift_002_press-7 kaboom_marcelinegoneadrift_03_press-9 marcelinegoneadrift_06_press-8

Enceinte ! : C’est pas une mince affaire, de Mademoiselle Caroline – City Editions, 2010.

51kd6z5obol-_sx372_bo1204203200_

Etre enceinte, ce n’est vraiment pas une mince affaire ! Avec tendresse, cynisme et humour, Mademoiselle Caroline croque dans cette bande dessinée les neuf mois de grossesse que vivent toutes les femmes attendant un heureux événement. Un épanouissement ? Pas sûr… Cela ressemblerait plutôt une longue (très longue) maladie : les nausées, les envies pressantes à tout bout de champ, la sensation d’être une grosse vache qui se traîne. Etre enceinte, c’est aussi ne plus pouvoir boire de vin, manger de fromage, de charcuterie, de sushis, ne plus avoir le droit de caresser un chat ou un chien, etc.

Une bande dessinée légère sur les neuf mois de grossesse, avec une petite touche d’humour. J’aime beaucoup les dessins de Mademoiselle Caroline.

 

6a011570429b52970b014e5fae195e970c

Sweets : Meurtres à la Nouvelle Orléans, de Kody Chamberlain – Delcourt, 2012.

img_comics_3880_sweets-meutre-a-la-nouvelle-orleans

Un tueur en série terrorise les habitants de la Nouvelle Orléans, et bafoue les forces de police de la ville, d’ores et déjà bien occupées à préparer l’arrivée de l’ouragan Katrina. L’Inspecteur Curt Delatte vient tout juste d’enterrer sa fille. Autant dire qu’il n’est pas vraiment en état d’assumer son rôle de flic. Mais lorsque les cadavres commencent à s’empiler dans les ruelles sombres et humides de The Big Easy, son supérieur lui ordonne de reprendre du service. La tempête va alors se déchaîner…

Une intrigue moyenne, une jolie colorisation, mais un coup de crayon peu apprécié. Une lecture sans saveur particulière que je vais rapidement oublier…

168928_pla

9782756034133_pg

sweets-lettered-01-05

La terre brûlée (tome 2 : L’épreuve), de James Dashner – Pocket Jeunesse, 2013.

51gklqd3a2l-_sx308_bo1204203200_

Thomas en était sûr, la sortie du labyrinthe marquerait la fin de l’épreuve. Mais, à l’extérieur, il découvre un monde ravagé. La terre est dépeuplée, brûlée par un climat ardent. Plus de gouvernement, plus d’ordre… Et des hordes de gens infectés, en proie à une folie meurtrière, errent dans les villes en ruines. Au lieu de la liberté espérée, Thomas se trouve confronté à un nouveau défi démoniaque. Au coeur de cette terre brûlée, parviendra-t-il à trouver la paix… et un peu d’amour ?

En lisant ce tome 2, j’ai eu le sentiment que l’auteur ne savait pas où il voulait aller. On apprend et on comprend certaines choses, mais pas assez à mon goût. Tout en étant relativement palpitante, j’ai aussi trouvé l’intrigue de ce tome assez lente parfois, notamment lors des nombreuses fois où Thomas raconte aux autres personnages ce qui s’est passé et que le lecteur vient tout juste de lire. Ces répétitions alourdissent inutilement l’intrigue et c’est dommage. Je suis lassée des dystopies et je crois que je m’arrêterai à ce tome 2 de la trilogie de James Dashner (mais je regarderai les adaptations cinématographiques par curiosité).

D’après une histoire vraie, de Delphine de Vigan – JC Lattès, 2015.

d-apres-une-histoire-vraie-de-delphine-de-vigan

« Ce livre est le récit de ma rencontre avec L. L. est le cauchemar de tout écrivain. Ou plutôt le genre de personne qu’un écrivain ne devrait jamais croiser. »
Dans ce roman aux allures de thriller psychologique, Delphine de Vigan s’aventure en équilibriste sur la ligne de crête qui sépare le réel de la fiction. Ce livre est aussi une plongée au cœur d’une époque fascinée par le Vrai.

Autobiographie ou pure fiction ? Pour moi l’intérêt de cette lecture fut ailleurs. Car c’est avant tout un roman très fort et très riche sur l’emprise psychologique (très bien traitée), l’écriture et les rapports entre l’auteur et ses lecteurs. La tension est rapidement présente, elle augmente ensuite au fil des pages, jusqu’à éprouver un sentiment d’oppression et d’inquiétude assez fort. J’aime beaucoup l’écriture de Delphine de Vigan qui, une fois de plus, m’a emportée.

Autres romans lus : Les heures souterraines, Rien ne s’oppose à la nuit, No et moi

Livre lu dans le cadre de la Bibliothèque Orange 2016. Ma note : 4/5.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :