Voici ma petite liste du mois, celle des livres que j’ai refermés définitivement avant la fin, mais dont j’ai tout de même envie de garder une petite trace…

 

a-wrinkle-in-time

The world already knows Meg and Charles Wallace Murry, Calvin O’Keefe, and the three Mrs–Who, Whatsit, and Which–the memorable and wonderful characters who fight off a dark force and save our universe in the Newbery award-winning classic A Wrinkle in Time. But in 50 years of publication, the book has never been illustrated.  Now, Hope Larson takes the classic story to a new level with her vividly imagined interpretations of tessering and favorite characters like the Happy Medium and Aunt Beast. Perfect for old fans and winning over new ones, this graphic novel adaptation is a must-read. 

Lu : 240/392 pages

 

 

9782226192103

Je suis en train de descendre l’escalier du lycée et la seconde d’après, je tombe la tête la première. Quatre années de ma vie s’effacent et à mon réveil à l’hôpital, James Larkin me sourit. Il sent la fumée de cigarette, les draps fraîchement lavés, laissés à sécher au soleil. Evidemment je tombe folle amoureuse. Je nage dans un brouillard heureux. Mais la vie ne peut pas continuer comme ça. Amnésique ou pas, il faut que je sache quel genre de fille j’étais avant. Je me lance alors dans une enquête sur moi-même. Qui es-tu vraiment Naomi Porter? 
Gabrielle Zevin nous offre un roman lumineux, hanté par la grâce de deux personnages qui oscillent entre inquiétudes; espoirs et une chasse au bonheur digne des plus grands écrivains.

Lu : 135/315 pages

 

 

41nik58fkpl-_sx307_bo1204203200_

Charles Balanda, 47 ans, architecte à Paris, apprend incidemment la mort d’une femme qu’il a connue quand il était enfant, et adolescent. Il déchire la lettre et la jette dans la poubelle de la cuisine. Quand il relève son pied de la pédale et que le couvercle retombe, clac, il a l’impression d’avoir refermé, à temps, une espèce de boîte de Pandore, et, puisqu’il est devant l’évier, s’asperge le visage en gémissant. Retourne ensuite vers les autres. Vers la vie. Se sent mieux déjà. « Allez… C’est fini. C’est fini, tu comprends ? «  Le problème, c’est que non, il ne comprend pas. Et il n’y retourne pas, vers la vie. Il perd l’appétit, le sommeil, abandonne plans et projets et va essayer de comprendre pourquoi tout se fissure en lui. Et autour de lui. Commence alors un long travail de deuil au bout duquel il est obligé de se rendre à l’évidence : l’échelle de cette vie-ci est illisible et il faut tout rebâtir.

Lu : 84/635 pages

Publicités