Tokyo. Aujourd’hui. Asami est étudiante en sociologie. Son sujet : les otaku, ces Japonais vivant pour ou par une passion unique. Elle les rencontre, les interviewe, elle dissèque leurs comportements… Au même moment, Kioshi Arakawa, inspecteur de la police métropolitaine, démarre une enquête sur des meurtres rituels de prostituées. Le tueur tranche et emporte à chaque fois une partie du corps de ses victimes… Otaku Blue une enquête double au plus profond des obsessions japonaises, en deux albums.

Il ne se passe pas grand chose dans ce premier tome. Les dessins ne sont pas époustouflants, pourtant la couverture avait fait son effet. En achevant ce tome 1, je ne ressens pas une énorme envie de connaître l’identité de ce Buntaro, et/ou celle du tueur en série. Je ne suis donc pas plus pressée que cela de me procurer le tome 2.

 

Publicités