Recherche

blogaëlle

Catégorie

livre jeunesse

Sisters, de Raina Telgemeier – Scholastic, 2014.

Raina can’t wait to be a big sister. But once Amara is born, things aren’t quite how she expected them to be. Amara is cute, but she’s also a cranky, grouchy baby, and mostly prefers to play by herself. Their relationship doesn’t improve much over the years. But when a baby brother enters the picture, and later, when something doesn’t seem right between their parents, they realize they must figure out how to get along. They are sisters, after all.

Un roman graphique touchant (et parfois drôle) sur la relation entre deux soeurs. Raina a longtemps voulu avoir une petite soeur. Mais il s’avère que vivre avec elle au quotidien n’est pas si facile. Les tensions entre Raina et Amara sont nombreuses, la communication souvent difficile. Mais on sent malgré tout qu’un lien fort les unit et que les années leur permettront de s’apprécier de plus en plus.

Publicités

Harry Potter et le Prince de sang-mêlé, de J. K. Rowling – Folio junior, 2007.

Dans un monde de plus en plus inquiétant, Harry se prépare à retrouver Ron et Hermione. Bientôt, ce sera la rentrée à Poudlard, avec les autres étudiants de sixième année. Mais pourquoi le professeur Dumbledore vient-il en personne chercher Harry chez les Dursley ? Dans quels extraordinaires voyages au cœur de la mémoire va-t-il l’entraîner ? C’est avec un mélange d’humour et d’art du suspense incomparable que J.K. Rowling révèle dans ce sixième tome l’extraordinaire complexité de l’univers qu’elle a créé, et qu’elle met en place tous les ressorts du dénouement.

J’ai dévoré ce tome 6. Un vrai régal ! L’action est bien moins présente que dans les tomes précédents, mais on y apprend énormément de choses, et on sent que l’auteur pose et précise l’intrigue avant un dénouement final grandiose qui aura lieu dans le dernier tome. La tension monte crescendo, le quotidien des élèves de Poudlard s’obscurcit. Et, malheureusement, la lecture s’achève avec la perte d’un grand personnage, de nouveau, un personnage auquel je m’étais tant attachée. Cette disparition de Dumbledore est bien douloureuse à lire et à accepter…

Sur la route d’Indianapolis, de Sébastien Gendron – Magnard, 2016.

Lilian, un collégien français, passe quelques jours à Chicago chez son oncle et sa tante avant de partir rejoindre son père à Indianapolis. Mais le voyage en car Greyhound va se révéler rocambolesque et… cauchemardesque ! Pourquoi le chauffeur repart-il sans attendre Lilian alors qu’il est descendu avec une envie pressante ? Qui est cet étrange M. Kaplan, parlant français, descendu au même arrêt que lui au bord de la route 41 ? Que fait cet avion au milieu de nulle part et pourquoi tire-t-il sur Kaplan ? Comment Lilian va-t-il se sortir de cette succession de dangereuses mésaventures ?

Lecture commune avec ma fille (et lecture au programme de sixième cette année), Sur la route d’Indianapolis est un petit roman aux multiples rebondissements. Ces derniers sont trop nombreux à mon goût, et plus on avance dans l’histoire et plus ce scénario devient improbable. Ma fille et moi on n’y croyait plus. Mais j’ai aimé ce road trip rocambolesque en bus, en voiture, en moto, en hélicoptère ! Le personnage de Lilian est attachant et l’histoire finie bien !

La passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l’hiver, de Christelle Dabos – Gallimard Jeunesse, 2013.

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel. Une héroïne inoubliable, un univers riche et foisonnant, une intrigue implacable. Découvrez le premier livre d’une grande saga fantastique et le talent d’un nouvel auteur à l’imaginaire saisissant.

Je viens (enfin) de découvrir le (trop ?) riche univers de Christelle Dabos. Il m’a fallu une centaine de pages avant de commencer à entrer véritablement dans cette histoire. C’est un premier tome très fourni, dense, qui pose beaucoup de choses, ce qui ralentit parfois le rythme de l’intrigue. Un premier tome prometteur, mais une lecture alourdie par la longue mise en place d’un univers foisonnant. J’espère que le deuxième tome sera plus captivant !

Fish Girl, de David Wiesner (texte et dessin) et Donna Jo Napoli (texte) – Clarion Books, 2017.

Who is Fish Girl? What is Fish Girl? She lives in a tank in a boardwalk aquarium. She is the main attraction, though visitors never get more than a glimpse of her. She has a tail. She can’t walk. She can’t speak. But she can make friends with Livia, an ordinary girl, and yearn for a life that includes yoga and pizza. She can grow stronger and braver. With determination, a touch of magic, and the help of a loyal octopus, she can do anything.

Mettez-moi un livre de David Wiesner entre les mains et je suis déjà ailleurs, loin, loin, très loin. C’est toujours un voyage particulier. Cet auteur/illustrateur a une telle imagination ! J’ai été totalement emportée par cette fabuleuse histoire, par cette soif de liberté et d’indépendance qui grandit chaque jour en Mira. A lire absolument !

Drama, de Raina Telgemeier – Scholastic, 2012.

 

Callie loves theater. And while she would totally try out for her middle school’s production of Moon Over Mississippi, she can’t really sing. Instead she’s the set designer for the drama department stage crew, and this year she’s determined to create a set worthy of Broadway on a middle-school budget. But how can she, when she doesn’t know much about carpentry, ticket sales are down, and the crew members are having trouble working together? Not to mention the onstage AND offstage drama that occurs once the actors are chosen. And when two cute brothers enter the picture, things get even crazier!

J’ai retrouvé avec plaisir le dessin de Raina Telgemeier. L’intrigue est sympathique, les personnages assez attachants, et on suit avec un certain plaisir la création de cette pièce de théâtre.

L’explosion du petit pois, d’Alex Cousseau – Editions du Rouergue, collection dacodac, 2013.

Les parents de Violette voient d’un mauvais œil sa relation avec Mona, son amie secrète, un double qu’elle s’est inventée et qui la suit comme son ombre. Ils préféreraient qu’elle se fasse de « vrais » amis. Alors Violette cherche de nouvelles rencontres. Dans son immeuble, elle fait la connaissance du peintre Adreas. Il vient de Norvège et lui raconte comment, avec ses pinceaux, il cherche à capter le moment où les choses se transforment, le moment où le petit pois explose. Il lui raconte aussi son pays, et son envie de partir y rejoindre l’amour de sa vie. Elle rencontre aussi Amos, un garçon de son âge qui habite le même étage qu’Andreas. Un nouvel ami peut-être ? Alex Cousseau peint avec beaucoup de justesse et de tendresse le portrait d’une petite fille. Il rend la richesse des relations qui font le sel de la vie.

Un beau texte qui condense beaucoup de choses fortes en peu de pages. Une lecture touchante pour les jeunes et les moins jeunes.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :