Recherche

blogaëlle

Tag

dystopie

Autre-monde, Tome 1 : L’alliance des Trois, de Maxime Chattam – Albin Michel, 2008.

Personne ne l’a vue venir. La Grande Tempête : un ouragan de vent et de neige qui plonge le pays dans l’obscurité et l’effroi. D’étranges éclairs bleus rampent le long des immeubles, à la recherche de leurs proies, qu’ils tuent ou transforment… Après leur passage, Matt et Tobias se retrouvent sur une Terre ravagée, différente. Désormais seuls, ils vont devoir s’organiser. Pour comprendre. Pour survivre… à cet Autre-Monde.

Et bien, je préfère plus la plume de Maxime Chattam quand il écrit pour les adultes, que celle pour la littérature jeunesse / ado ! Ce roman fut loin d’être agréable à lire. Côté intrigue, j’ai eu la désagréable et forte impression, dès le début (et elle ne m’a plus lâché), de lire une bien pâle copie (voire un plagiat…) de la bd Seuls, notamment, mais pas seulement, tant on retrouve dans ce tome 1 des événements, des postures, des intrigues déjà lus ailleurs. De quoi être bien déçue en fermant ce roman une fois la lecture achevée (oui, quand même).

Publicités

Midnighters, Tome 1 : L’heure secrète, de Scott Westerfeld – Pocket Jeunesse, 2009.

Il existe une ville, aux États-Unis, où le temps s’arrête à minuit. Plus un être ne bouge, tout semble figé… S’ouvre alors l’heure secrète. Le monde appartient aux darklings, des créatures maléfiques qui rodent dans les ténèbres. Seuls quelques ados, nés à minuit pile, sont capables d’évoluer dans cet espace-temps. Ils se surnomment entre eux les midnighters. Tous ont des pouvoirs spéciaux. Tous, sauf Jessica Day. Pourtant, les créatures de l’ombre sentent en elle un danger redoutable et sont prêtes à l’éliminer…

Un bon premier tome qui donne envie de continuer cette série. L’histoire est vite prenante, l’écriture relativement fluide, mais les personnages ne sont pas vraiment attachants pour le moment, et le rythme est parfois un peu trop lent.

The Unwanteds #1, de Lisa McMann – Aladdin, 2011.

unwanteds

Every year in Quill, thirteen-year-olds are sorted into categories: the strong, intelligent Wanteds go to university, and the artistic Unwanteds are sent to their graves. On the day of the Purge, identical twins Alex and Aaron Stowe await their fate. While Aaron is hopeful of becoming a Wanted, Alex knows his chances are slim. He’s been caught drawing with a stick in the dirt-and in the stark gray land of Quill, being creative is a death sentence. But when Alex and the other Unwanteds face the Eliminators, they discover an eccentric magician named Mr. Today and his hidden world that exists to save the condemned children. Artimé is a colorful place of talking statues, uncommon creatures, and artistic magic, where creativity is considered a gift… and a weapon.

Aller au bout de ce roman ne fut pas aisé, malgré l’utilisation de sa version audio par moments. Je pensais et attendais désespérément d’entrer dans l’histoire, mais non, l’ennui fut plus fort.  Grosse déception pour ce livre dont j’attendais sûrement trop. Je ne continuerai pas cette série… Très jolie couverture cependant.

Mission M’Other, de Pierre Bordage, Melanÿn et Coriat – Soleil, collection Snoop Book, 2011.

mission

En 2026, Lia, 15 ans, seule survivante de la Mission M’Other, revient sur terre dans une capsule de détresse. elle se rend vite compte que toute la population a disparu, laissant derrière elle les vestiges de notre civilisation. elle va donc entamer un périple à travers la France pour retrouver les hommes, comprendre ce qui s’est passé, étudiant sur sa route les moindres indices qu’elle pourra glaner : messages, photos, plans, carte d’accès… Lui permettront-ils de découvrir à temps le rôle qu’elle a à jouer ? Et vous, saurez-vous découvrir ce qui est arrivé à l’humanité ? Ce roman interactif contient 15 indices à examiner.

Un petit roman au final, si on lui enlève tous les documents glissés dans ses pages sous forme d’indices. J’ai aimé suivre le périple de Lia et découvrir au fur et à mesure ses dessins, ses photos, et surtout tous ces petits indices rangés dans les poches noires au fil des pages. C’est ce qui rend cette lecture originale. Mais pas inoubliable…

La terre brûlée (tome 2 : L’épreuve), de James Dashner – Pocket Jeunesse, 2013.

51gklqd3a2l-_sx308_bo1204203200_

Thomas en était sûr, la sortie du labyrinthe marquerait la fin de l’épreuve. Mais, à l’extérieur, il découvre un monde ravagé. La terre est dépeuplée, brûlée par un climat ardent. Plus de gouvernement, plus d’ordre… Et des hordes de gens infectés, en proie à une folie meurtrière, errent dans les villes en ruines. Au lieu de la liberté espérée, Thomas se trouve confronté à un nouveau défi démoniaque. Au coeur de cette terre brûlée, parviendra-t-il à trouver la paix… et un peu d’amour ?

En lisant ce tome 2, j’ai eu le sentiment que l’auteur ne savait pas où il voulait aller. On apprend et on comprend certaines choses, mais pas assez à mon goût. Tout en étant relativement palpitante, j’ai aussi trouvé l’intrigue de ce tome assez lente parfois, notamment lors des nombreuses fois où Thomas raconte aux autres personnages ce qui s’est passé et que le lecteur vient tout juste de lire. Ces répétitions alourdissent inutilement l’intrigue et c’est dommage. Je suis lassée des dystopies et je crois que je m’arrêterai à ce tome 2 de la trilogie de James Dashner (mais je regarderai les adaptations cinématographiques par curiosité).

Insaisissable (tome 1 : Ne me touche pas), de Tahereh Mafi – Michel Lafon, 2012.

touche

Juliette est enfermée depuis 264 jours dans une forteresse à cause d’un accident. Un crime. 264 jours sans parler, ni toucher personne. Jusqu’au moment où un gardien vient partager sa cellule. Derrière sa nouvelle apparence, elle le reconnaît : c’est Adam, celui qu’elle aime en secret depuis l’enfance. Pourquoi est-il enfermé avec elle ? Pourquoi lui pose-t-il tant de questions ? Et pourquoi semble-t-il ignorer qui elle est ? Le monde de Juliette est régi par un organisme tout-puissant, le Rétablissement. Il contrôle l’accès à la nourriture, à l’eau et n’hésite pas à tuer pour asservir le peuple. Avide de pouvoir absolu, le fils du leader, Warner, contrôle sa propre armée et son propre territoire. Mais ce qu’il désire par-dessus tout, c’est Juliette. Avant d’en faire sa captive, il l’a observée en cachette pendant des années. La malédiction de Juliette est pour lui une force, une arme inestimable. Mais cette dernière n’a pas l’intention de se laisser faire. Après une vie de paria, elle trouve pour la première fois la force de se battre et de rêver à un avenir avec celui qu’elle croyait avoir perdu pour toujours…

Confus et ennuyeux. Les deux premiers mots qui me viennent pour résumer ce livre. Je ne suis jamais entrée dans ce roman. Je n’ai pas du tout apprécié l’écriture de l’auteur. Ces mots rayés m’ont dérangé, avant de m’agacer. No comment sur cette romance incompréhensible entre Juliette et Adam. J’ai trouvé cette intrigue très, très confuse. Voici donc une série que je ne poursuivrai pas…

Le Labyrinthe (tome 1 : L’Epreuve), de James Dashner – Pocket Jeunesse, 2012.

laby

Quand Thomas reprend connaissance, sa mémoire est vide, seul son nom lui est familier… Il se retrouve entouré d’adolescents dans un lieu étrange, à l’ombre de murs infranchissables. Quatre portes gigantesques, qui se referment le soir, ouvrent sur un labyrinthe peuplé de monstres d’acier. Chaque nuit, le plan en est modifié. Thomas comprend qu’une terrible épreuve les attend tous. Comment s’échapper par le labyrinthe maudit sans risquer sa vie ? Si seulement il parvenait à exhumer les sombres secrets enfouis au plus profond de sa mémoire…

Spontanément, après avoir tout juste achevé la lecture de cette dystopie, je dirais que j’ai aimé ce premier tome. Intrigue (facile, mais) prenante. Suspense à (presque) tous les (courts) chapitres. (Après un début de lecture un peu lent), j’ai (finalement) dévoré les pages. Bref, j’aime les dystopies, donc j’ai apprécié. Mais en réfléchissant à ce que j’allais écrire, mon opinion est de plus en plus nuancée. L’intrigue n’a rien de novatrice dans le fond, rien de nouveau ici par rapport à d’autres séries comme Hunger Games, Divergente ou encore la série d’Allie Condie, pour ne citer qu’elles, sauf peut-être l’idée de prendre un héros masculin… Je ne me suis pas beaucoup attachée aux personnages. Thomas est agaçant avec son air du mec qui ne comprend rien mais qui finalement s’adapte très vite, prend les bonnes décisions et finit par sauver tous ces blocards qui tournaient en « rond » dans ce labyrinthe. Mais ce qui m’a le plus dérangé, c’est le personnage de Teresa, la touche « romance » de l’histoire, comme s’il en fallait forcément une. J’imagine déjà ce qu’un tel personnage apportera dans la suite de la série… Je mise donc sur la lecture du tome 2 (que je lirai, bien sûr !)  pour mieux comprendre cet aspect « intrigue facile », en espérant qu’il m’apportera les réponses à mes questions. Et je tiens à préciser que, malgré tout ce que j’ai écrit plus haut, ce roman ado est à lire absolument, si toutefois vous aimez les dystopies !

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :