Recherche

blogaëlle

Tag

quête

Le triangle secret, Tome 1 : Le testament du fou, de Didier Convard (scénario) et Gilles Chaillet, Denis Falque, Christian Gine et Pierre Wachs (dessin) – Glénat, 2000.

Mon très cher Didier, quand vous écouterez cette cassette, je ne serai sans doute plus de ce monde. Ceux qui me traquent vont bientôt me débusquer, et il me reste trop peu de temps pour relater les derniers événements qui m’ont conduit au seuil de la mort. Je veux vous préserver, mon ami. Je ne vous livrerai pas la vérité. Maudissez-moi, mais vous ne devez pas savoir ! Jamais ! Abandonnez notre quête, je vous en conjure ! Fermez tous vos livres, brûlez-les et soufflez leurs cendres au vent. Oubliez tout ce que je vous ai dit. Oubliez !

Si j’avais lu ce premier tome plus tôt, je l’aurais probablement bien plus apprécié. Je suis maintenant beaucoup moins attirée par des intrigues sur fond d’ésotérisme, de religion et de franc-maçonnerie. Ajoutez à cela des planches qui manquent sérieusement d’air, avec ces bulles écrites en pattes de mouche, et mon intérêt devient quasi inexistant. Voilà une série que je ne continuerai pas.

Mission M’Other, de Pierre Bordage, Melanÿn et Coriat – Soleil, collection Snoop Book, 2011.

mission

En 2026, Lia, 15 ans, seule survivante de la Mission M’Other, revient sur terre dans une capsule de détresse. elle se rend vite compte que toute la population a disparu, laissant derrière elle les vestiges de notre civilisation. elle va donc entamer un périple à travers la France pour retrouver les hommes, comprendre ce qui s’est passé, étudiant sur sa route les moindres indices qu’elle pourra glaner : messages, photos, plans, carte d’accès… Lui permettront-ils de découvrir à temps le rôle qu’elle a à jouer ? Et vous, saurez-vous découvrir ce qui est arrivé à l’humanité ? Ce roman interactif contient 15 indices à examiner.

Un petit roman au final, si on lui enlève tous les documents glissés dans ses pages sous forme d’indices. J’ai aimé suivre le périple de Lia et découvrir au fur et à mesure ses dessins, ses photos, et surtout tous ces petits indices rangés dans les poches noires au fil des pages. C’est ce qui rend cette lecture originale. Mais pas inoubliable…

Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une, de Raphaëlle Giordano- Eyrolles, 2015.

vie

Camille, trente-huit ans et quart, a tout, semble-t-il, pour être heureuse. Alors pourquoi a-t-elle l’impression que le bonheur lui a glissé entre les doigts ? Tout ce qu’elle veut, c’est retrouver le chemin de la joie et de l’épanouissement. Quand Claude, routinologue, lui propose un accompagnement original pour l’y aider, elle n’hésite pas longtemps: elle fonce. À travers des expériences étonnantes, créatives et riches de sens, elle va, pas à pas, transformer sa vie et repartir à la conquête de ses rêves…

Je n’attendais pas grand chose de ce livre, je ne suis pas une adepte des feel good books (d’ailleurs, je me demande encore si celui-ci en est vraiment un ; plutôt du coaching déguisé pour moi), et encore moins des livres de pseudo-socio-philo-psychologie. Et pourtant, je me suis surprise moi-même à prendre des petites notes, par-ci, par-là. Je n’étais pas en désaccord avec toute cette psychologie bien pensante. Par contre, je ne suis pas sûre de revenir un jour sur ces notes pour les mettre en application… Un livre léger, simpliste et un peu fourre-tout, qui semble vouloir du bien à son lecteur.

Une autre vie, de S. J. Watson – Sonatine, 2015.

autre

Femme au foyer, Julia mène une vie bien rangée à Londres avec son mari et son fils. Lorsqu’elle apprend la mort de sa jeune sœur, Kate, victime d’une agression à Paris, près du canal de l’Ourcq, elle est sous le choc. Les deux sœurs, dont les relations n’ont jamais été faciles, s’étaient perdues de vue. Ne parvenant pas à faire son deuil, Julia décide d’aller à Paris afin d’en savoir plus sur la vie que menait Kate. Là, elle apprend que cette dernière fréquentait assidûment les sites de rencontre en ligne. Le doute s’insinue alors dans son esprit : et si la mort de sa sœur n’était pas due à une simple agression mais à une mauvaise rencontre ? Ne pouvant se débarrasser de cette idée obsédante, Julia décide de se faire passer pour Kate sur le site Internet d’escorts que celle-ci utilisait. Mais, à l’âge des bilans, des remises en question, des ambitions laissées derrière elle, Julia ne réalise pas qu’elle est en train de jouer un jeu dangereux à double titre. Si elle a en effet raison sur les circonstances de la mort de sa sœur, elle prend tous les risques. Et en goûtant à une autre vie, plus excitante, que va-t-il rester de la sienne ?

Quand on a découvert et adoré un auteur après la lecture de son premier roman, on ne peut pas ne pas lire son deuxième roman. Mais on est tiraillé entre l’envie de s’y plonger et la peur d’être déçu par ce nouvel opus. J’ai lu Avant aller dormir il y a quatre ans, et j’en garde encore un très bon et vif souvenir, même bien plus qu’un souvenir. Si j’ai mis un petit moment avant d’ouvrir et commencer à lire les pages de ce roman, Une autre vie, c’est que je voulais rester sur cette bonne impression, sur cette sensation si particulière. Pourtant, ma curiosité a été plus forte. Et, comme je le craignais et m’y attendais un peu, mais sans aller jusqu’à la déception et encore moins l’ennui, ce deuxième roman est pour moi un peu en-dessous du premier. J’y ai retrouvé le même mécanisme du thriller psychologique typique de cet auteur, mais la surprise ne fut pas au rendez-vous. Un thriller efficace mais sans trop de saveur, avec une fin décevante, voire bâclée.

Amulet #6 : Escape from Lucien, de Kazu Kibuishi – Scholastic, 2014.

amulet

Navin and his classmates journey to Lucien, a city ravaged by war and plagued by mysterious creatures, where they search for a beacon essential to their fight against the Elf King. Meanwhile, Emily heads back into the Void with Max, one of the Elf King’s loyal followers, where she learns his darkest secrets. The stakes, for both Emily and Navin, are higher than ever.

Toujours séduite en lisant un tome d’Amulet. Quel bonheur pour les yeux de lire, de regarder ces magnifiques pages. Mais le scénario m’a paru un peu alourdi par quelques longueurs, et j’ai le sentiment que la quête avance assez lentement. Je poursuivrai tout de même avec le tome 7 !

9780545433150

Amulet #5 : Prince of the Elves, de Kazu Kibuishi – Scholastic, 2012.

171710550

Emily survived the chaos of the Guardian Academy, but Max Griffin has stolen the Mother Stone. With it, the Elf King forges new Amulets that will give him the power to invade and destroy the nation of Windsor. Emily and her friends lead the soldiers of the Cielis Guard in a fight to stop him, but Max stands in their way. And when she seeks information from the Voice of her Amulet, she discovers that the Voice is much more sinister than she ever could have imagined.

Les choses se compliquent. Max, un personnage ambigu, sorte d’anti-héros, a choisi le camp ennemi, plus par dépit et tristesse que par réelle adhésion. On le suit en parallèle d’Emily et de son groupe. Ce tome nous dévoile aussi une partie du côté obscur des amulettes. Quant aux magnifiques dessins, ils nous montrent une fois de plus le grand talent de Kazu Kibuishi. A lire absolument !

d6b28d2c9684941c6578c5a3904001d8._SX640_QL80_TTD_

e7c7490939ba3069d43d766e62fc73ce._SX640_QL80_TTD_

Ce qui nous lie, de Samantha Bailly – Milady, 2014.

1409-nous-lie-p_org

Alice a un don. Les liens entre les individus lui apparaissent sous forme de fils lumineux. Un phénomène inexplicable qu’elle met à profit pour démasquer les hommes infidèles. Mais au fond, Alice n’aspire qu’à retrouver une vie «normale», celle du bureau, des collègues et des relations simples. Son nouveau poste dans un cabinet de recrutement semble lui offrir tout cela, et plus encore. Parmi les personnalités variées qui cohabitent dans l’open space, elle rencontre l’inaccessible Raphaël, qui ne la laisse pas indifférente. Le seul dont Alice n’arrive pas à percevoir les liens.

Gros coup de coeur pour ce livre tout doux. Peut-être même au-delà du coup de coeur ! J’avais un léger à priori en commençant cette lecture, que je classais d’avance dans la catégorie « romance », catégorie peu gratifiante pour moi. Mais Ce qui nous lie est une histoire pleine de magie et d’espoir que j’ai dévoré et que je ne voulais pas finir, pour rester encore quelques instants avec ces personnages si attachants. J’ai suivi avec bonheur et plaisir Alice dans ses questionnements, dans sa quête du bonheur, dans ses émotions. J’ai été transportée par cette lecture, par l’écriture, par les mots de l’auteur ; j’étais ailleurs, complètement absorbée par ce bouquin, qu’il me fallait lire, lire, lire. Je viens de découvrir Samantha Bailly, et d’une belle manière ; je sais déjà que d’autres livres de cet auteur vont bientôt rejoindre ma PAL. Une lecture haletante, hypnotique que je vous conseille vivement. Un roman à lire absolument !

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :