Recherche

blogaëlle

Tag

romance

The Sun is Also a Star, de Nicola Yoon – Delacorte Press, 2016.

Natasha: I’m a girl who believes in science and facts. Not fate. Not destiny. Or dreams that will never come true. I’m definitely not the kind of girl who meets a cute boy on a crowded New York City street and falls in love with him. Not when my family is twelve hours away from being deported to Jamaica. Falling in love with him won’t be my story.
Daniel: I’ve always been the good son, the good student, living up to my parents’ high expectations. Never the poet. Or the dreamer. But when I see her, I forget about all that. Something about Natasha makes me think that fate has something much more extraordinary in store—for both of us.
The Universe: Every moment in our lives has brought us to this single moment. A million futures lie before us. Which one will come true?

A lire absolument !!! Derrière cette splendide couverture (déjà !), se cache une romance où il ne se passe pas grand chose mais en même temps tout, l’essentiel. The Sun is Also a Star, c’est l’histoire d’un coup de foudre, raconté merveilleusement de A à Z, et servi par une écriture juste parfaite. Les quatre dernières pages, l’épilogue, offrent une très jolie fin à ce roman. Je suis tout simplement tombée amoureuse de cette histoire d’amour, j’ai été complètement happée par l’intrigue, ce livre m’appelait quotidiennement pour le lire. Je ne l’ai pas dévoré, mais plutôt dégusté, comme un mets si délicieux, si savoureux que je ne voulais pas terminer. J’ai acheté Everything Everything, le précédent et premier roman de Nicola Yoon, et je suis déjà impatiente de le découvrir.

Livre lu grâce au très bon choix de Lisa Parkin pour la Uppercase Box de novembre 2016. Thank you so much!!

Ce qui nous lie, de Samantha Bailly – Milady, 2014.

1409-nous-lie-p_org

Alice a un don. Les liens entre les individus lui apparaissent sous forme de fils lumineux. Un phénomène inexplicable qu’elle met à profit pour démasquer les hommes infidèles. Mais au fond, Alice n’aspire qu’à retrouver une vie «normale», celle du bureau, des collègues et des relations simples. Son nouveau poste dans un cabinet de recrutement semble lui offrir tout cela, et plus encore. Parmi les personnalités variées qui cohabitent dans l’open space, elle rencontre l’inaccessible Raphaël, qui ne la laisse pas indifférente. Le seul dont Alice n’arrive pas à percevoir les liens.

Gros coup de coeur pour ce livre tout doux. Peut-être même au-delà du coup de coeur ! J’avais un léger à priori en commençant cette lecture, que je classais d’avance dans la catégorie « romance », catégorie peu gratifiante pour moi. Mais Ce qui nous lie est une histoire pleine de magie et d’espoir que j’ai dévoré et que je ne voulais pas finir, pour rester encore quelques instants avec ces personnages si attachants. J’ai suivi avec bonheur et plaisir Alice dans ses questionnements, dans sa quête du bonheur, dans ses émotions. J’ai été transportée par cette lecture, par l’écriture, par les mots de l’auteur ; j’étais ailleurs, complètement absorbée par ce bouquin, qu’il me fallait lire, lire, lire. Je viens de découvrir Samantha Bailly, et d’une belle manière ; je sais déjà que d’autres livres de cet auteur vont bientôt rejoindre ma PAL. Une lecture haletante, hypnotique que je vous conseille vivement. Un roman à lire absolument !

Avant toi, de Jojo Moyes – Milady, 2013.

avant

Lou est une fille ordinaire qui mène une vie monotone dans un trou paumé de l’Angleterre dont elle n’est jamais sortie. Quand elle se retrouve au chômage, elle accepte un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. Malgré l’accueil glacial qu’il lui réserve, Lou va découvrir en lui un jeune homme exceptionnel, brillant dans les affaires, accro aux sensations fortes et voyageur invétéré. Mais depuis l’accident qui l’a rendu tétraplégique, Will veut mettre fin à ses jours. Lou n’a que quelques mois pour le faire changer d’avis.

Ce livre est certes une romance, mais il parle aussi bien, très bien, du handicap. Ce thème est abordé selon plusieurs points de vue : celui de Will, jeune tétraplégique ; celui de sa famille et ses amis ; et celui du corps médical, plus particulièrement Lou et Nathan, qui s’occupent de lui quotidiennement. On s’attend assez vite (et c’est ma petite déception) à ce qu’il se passe quelque chose entre Lou et Will, leur rapprochement inéluctable ira de l’amitié à des sentiments plus profonds. Puis l’histoire va très loin pour aboutir au lourd sujet de l’aide au suicide. Une romance, mais une romance tout de même bouleversante grâce aux lourds sujets évoqués.

Et je danse aussi, de Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat – Fleuve Editions, mars 2015.

danse

La vie nous rattrape souvent au moment où l’on s’y attend le moins. Pour Pierre-Marie, romancier à succès (mais qui n’écrit plus), la surprise arrive par la poste, sous la forme d’un mystérieux paquet expédié par une lectrice. Mais pas n’importe quelle lectrice ! Adeline Parmelan, « grande, grosse, brune », pourrait devenir son cauchemar… Au lieu de quoi, ils deviennent peu à peu indispensables l’un à l’autre. Jusqu’au moment où le paquet révèlera son contenu, et ses secrets.

J’attendais beaucoup de ce roman écrit par deux grandes plumes, deux virtuoses de la littérature jeunesse. J’en attendais trop. Et est arrivé ce qui devait arriver : je suis relativement déçue par cette lecture. Ou plutôt déroutée, car je ne pensais pas que j’allais lire une romance née d’une correspondance entre les deux personnages principaux. Ce roman se lit bien, les auteurs sont à la hauteur en ce qui concerne l’écriture, qui est fluide et pleine de petits mots savoureux. Ces échanges de mails sont riches, ils ressemblent à de réelles lettres manuscrites. Il y par-ci par-là des longueurs, mais on patiente en lisant d’un oeil comme on peut écouter parfois d’une oreille. Mais, au final, ce ne fût pour moi rien de plus qu’une pseudo romance. Je me suis doutée de ce qui allait se produire, j’ai vu le dénouement arriver ; les mails m’ont semblé au fil des pages de moins en moins percutants, j’ai ressenti comme une désagréable lassitude qui s’installait. Mais cela reste un petit roman agréable à lire pendant les vacances.

Demain j’arrête !, de Gilles Legardinier – Pocket, 2013.

demain

Comme tout le monde, Julie a fait beaucoup de trucs stupides. Poussée par une inventivité débridée, à la fois intriguée et attirée par cet inconnu à côté duquel elle vit mais dont elle ignore tout, Julie va prendre des risques toujours plus délirants, jusqu’à pouvoir enfin trouver la réponse à cette question qui révèle tellement: pour qui avons- nous fait le truc le plus idiot de notre vie ?

Je voulais un livre sans prise de tête, qui détend et fait sourire, voire rire parfois. Un livre de plage, à lire au soleil sur la terrasse ou sur un banc en ballade. Et bien, bonne pioche avec ce petit roman frais et léger, très léger. On frôle parfois l’invraisemblable, mais peu importe ici. J’y ai trouvé ce que je cherchais. Et ce fût aussi l’occasion pour moi de découvrir cet auteur à succès.

Mathilde (tomes 3 & 4), de Jenny (dessin) et Alexis Coridun (scénario) – Delcourt, 2010-2011.

mathilde3 mathilde4

Tome 3 : Mathilde sombre. Elle ne se remet pas d’avoir vu Julien dans les bras d’une autre. Difficile de tourner la page de son premier amour ! Mathilde se renferme jusqu’à ce que Paul Duval vienne frapper à sa porte. Il la console et surtout l’encourage à reprendre son roman… Après le temps des larmes, viendrait-il enfin le temps des sourires, le temps des fleurs, la promesse d’une vie heureuse ?

Tome 4 : Mathilde et Paul sont désormais mari et femme, mais les jeunes mariés déchantent bien vite. La famille de Paul s’insurge contre le mariage de leur fils avec une femme si jeune qu’il vient à peine de rencontrer. À cette occasion, Mathilde en apprend davantage sur le passé de son époux. Ce qu’elle va découvrir ne va pas la rassurer. C’est également le moment que Sacha choisit pour refaire surface.

 

J’avais commencé cette série en 2010 en lisant les deux premiers tomes. Je m’y replonge finalement maintenant (mais il me manque le dernier tome…). Ma motivation première est de sortir cette série de ma PAL, car l’histoire est vraiment très et trop chick lit pour moi. Une série qui se lit sans rien en attendre, mais dont j’aime la colorisation.

  mathilde304

mathilde305

 MATHILDE 04_INTcs4.inddMATHILDE 04_INTcs4.indd

Insaisissable (tome 1 : Ne me touche pas), de Tahereh Mafi – Michel Lafon, 2012.

touche

Juliette est enfermée depuis 264 jours dans une forteresse à cause d’un accident. Un crime. 264 jours sans parler, ni toucher personne. Jusqu’au moment où un gardien vient partager sa cellule. Derrière sa nouvelle apparence, elle le reconnaît : c’est Adam, celui qu’elle aime en secret depuis l’enfance. Pourquoi est-il enfermé avec elle ? Pourquoi lui pose-t-il tant de questions ? Et pourquoi semble-t-il ignorer qui elle est ? Le monde de Juliette est régi par un organisme tout-puissant, le Rétablissement. Il contrôle l’accès à la nourriture, à l’eau et n’hésite pas à tuer pour asservir le peuple. Avide de pouvoir absolu, le fils du leader, Warner, contrôle sa propre armée et son propre territoire. Mais ce qu’il désire par-dessus tout, c’est Juliette. Avant d’en faire sa captive, il l’a observée en cachette pendant des années. La malédiction de Juliette est pour lui une force, une arme inestimable. Mais cette dernière n’a pas l’intention de se laisser faire. Après une vie de paria, elle trouve pour la première fois la force de se battre et de rêver à un avenir avec celui qu’elle croyait avoir perdu pour toujours…

Confus et ennuyeux. Les deux premiers mots qui me viennent pour résumer ce livre. Je ne suis jamais entrée dans ce roman. Je n’ai pas du tout apprécié l’écriture de l’auteur. Ces mots rayés m’ont dérangé, avant de m’agacer. No comment sur cette romance incompréhensible entre Juliette et Adam. J’ai trouvé cette intrigue très, très confuse. Voici donc une série que je ne poursuivrai pas…

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :