Recherche

blogaëlle

Mois

mars 2012

Peur express

Peur express de Jo Witek – Actes Sud Junior, collection Romans Ado, février 2012.

Quatrième de couverture : Un train bloqué sur un viaduc en pleine tempête de neige, dans une nuit profonde. Six jeunes passagers – qui ne se connaissent pas – sont la proie de phénomènes étranges : hallucinations, accès de démence, voix de revenants, rituel satanique… Pourquoi eux ? Pourquoi dans ce train, et cette nuit-là ? Un thriller haletant, un voyage dans le paranormal qui atteint les frontières de nos croyances et de nos certitudes.

Mon avis : pas facile de me faire un avis sur ce livre. J’ai beaucoup aimé le début, l’intrigue est vite posée, on entre rapidement dans le vif du sujet, et ce huis clos dans un train immobilisé en pleine nuit sur un viaduc s’annonce prometteur. Ensuite les étranges phénomènes auxquels se voient confrontés les six adolescents sont de plus en plus nombreux, et tellement surprenants voire improbables, que j’ai « décroché » tout en continuant la lecture. C’était comme un trop-plein. La dernière partie du roman est elle aussi troublante. Elle semble être là pour expliquer ou du moins tenter d’expliquer ces phénomènes, à travers les recherches d’un scientifique. Mais, pour le bien de ces adolescents, il choisira de ne pas divulguer ses conclusions. Un livre savoureusement oppressant pour moitié mais qui s’achève bizarrement.

Publicités

Presque ado

Presque ado de Charlotte Moundlic – Thierrry Magnier, collection Petite Poche, octobre 2011.

...Achevé d'imprimer ballon en main...

Quatrième de couverture : Raphaëlle a neuf ans et trois mois, et ne se sent plus du tout à l’aise avec son corps qui change brusquement. Plus une petite fille, pas encore une femme, elle aimerait avoir le temps d’apprivoiser ces mutations qui la perturbent.

Mon avis : Raphaëlle n’a que neuf ans, mais déjà son corps commence cette métamorphose vers la puberté. Pas facile quand on est si jeune. Elle n’a qu’une envie : se cacher, camoufler ce corps qu’elle n’accepte pas encore, ce corps qu’elle n’aime pas, ce corps qu’elle ne reconnait plus. Un beau livre sur cette entrée toujours troublante dans l’adolescence, que je proposerai surement à ma fille quand ce sera le moment…

Un peu perdu

Un peu perdu de Chris Haughton – Thierry Magnier, « tombé du nid en mai 2011 ».

Présentation de l’éditeur : Bébé Chouette dort tranquillement à côté de sa mère dans un nid haut perché quand soudain il bascule hors du nid. Il se retrouve tout en bas, sur le sol, seul et perdu. Mais où est passée sa maman ? Heureusement, un écureuil plein d’entrain (mais pas très malin) se propose de l’aider à la retrouver. Mais des mamans très grandes avec de grands yeux, ça court la forêt en fait… Alors qu’un album, avec un graphisme aussi original et joyeux, une histoire aussi parfaite pour les tout petits et un humour aussi percutant pour tout le monde, ça, c’est vraiment rare…!

Mon avis : une histoire un peu triste (un bébé chouette, tombé du nid, cherche sa maman), mais illustré avec des couleurs vives et chaudes. Tout fini bien, grâce à l’aide (et c’est un grand mot) de monsieur l’écureuil et madame la grenouille.

      

Top Ten Tuesday #6

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini.
Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français par Iani.

Le thème de cette semaine est :

Les 10 éditeurs et / ou collections préférées

  1. Actes Sud, pour le format, la police, la couleur des pages, et les couvertures souvent belles des livres adultes, pour les collections Actes Noirs et Actes Sud Junior Roman Ado…
  2. Zulma, pour leurs couvertures que j’adore…
  3. Les Grandes Personnes…
  4. Frimousse, pour Michaël Escoffier et la collection Maxi Boum, mais pas que…
  5. MeMo…
  6. Nord Sud…
  7. Thierry Magnier…
  8. Gautier Languereau…
  9. Kaléidoscope…
  10. Circonflexe, notamment pour la collection Aux Couleurs Du Temps.

Voilà, ce sont mes éditeurs préférés… Mais, finalement, j’aime (presque) toutes les maisons d’éditions. Il y a des collections où je ne m’aventure cependant jamais.

Nickel Blues

Nickel Blues de Nadine Monfils – Mijade, novembre 2011.

Quatrième de couverture : deux ados glandeurs, Ralph et Tony, décident de ne pas accompagner leurs parents, partis en vacances avec la mémé.  Après un mois de nouba, la maison est sens dessus dessous. La baignoire est remplie de vaisselle et le canari est retrouvé calciné! Seul Bubulle, le poisson rouge, est sauvé. Gros problème, les parents et l’infernale mémé rentrent le lendemain. L’aîné a une idée géniale : kidnapper une nana du coin pour faire le ménage. Mais les choses ne se passent pas exactement comme prévu… Humour noir et suspense sont au rendez-vous de ce roman jubilatoire dont on ressort essoufflé et réjoui.

Mon avis : après avoir lu et surtout entendu de bonnes choses, je me suis lancée avec beaucoup d’envie dans la lecture de ce roman, réédité récemment pour adolescents, après avoir été publié chez Belfond « adultes » en 2008. Au final, je l’ai trouvé assez loufoque. Les circonstances et les rebondissements sont plus que surprenants, trop pour moi, au point de perdre en crédibilité. Mon enthousiasme s’est essoufflé au fil des pages, malgré quelques personnages farfelus (ma préférence va à la grand-mère). L’écriture, qui alterne passages vulgaires, paroles de chansons de Jacques Brel, et des expressions belges, rend l’ensemble assez décousu. Bref, je n’ai pas adhéré à cet humour particulier.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :